fbpx

Témoignage d’entrepreneur #8 | Jean-François LÉTARD – OLIKROM

EnglishFrançais
Précédent

Rencontre avec Jean-François Létard de chez Olikrom.

OliKrom produit des pigments intelligents capables de répondre à l’action de la température, de la lumière ou de la pression. En 2012, OliKrom est Lauréat du Concours National du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ILAB. En 2016, l’entreprise est reconnue comme un leader mondial par le GLOBAL SMART MATERIALS INDUSTRY MARKET RESEARCH REPORT ! Depuis Olikrom ne cessent de grandir et diversifie son offre de produits services.

Comment une « deeptech » comme OliKrom arrive-t-elle sur le marché ?

Pour quelqu’un issu du monde académique, il est essentiel de mûrir son projet et de se faire accompagner. Unitec était adapté à mon besoin, car proche géographiquement et compétent sur le volet recherche scientifique.

Plus personnellement, chercheur au CNRS, la décision de devenir chef d’entreprise a aussi dû mûrir. J’ai profité pour cela du programme HEC Challenge Plus, un an pour faire un cheminement sur moi-même. Et Unitec a continué à transformer ce chercheur en bébé entrepreneur. Mon discours était nouveau, on me disait qu’un chercheur ne pouvait pas être chef d’entreprise. J’ai reçu un vrai accompagnement dans la durée par des professionnels, c’était rassurant.

“Olikrom était à contre-courant du marché” 

En quoi OliKrom était-il détonnant sur son marché ?

La société a vu le jour en 2014 avec un enjeu : une typologie à contre-courant. J’avais appris à HEC qu’il fallait segmenter. « Une entreprise, un produit ». Mais je me suis révolté contre cela. Une deeptech est une technologie de rupture, qui ne va pas adresser un seul mais plusieurs segments.

Pour m’aider dans cette phase d’étude de marché, Unitec m’a mis en relation avec le cabinet de conseil en innovation Erdyn. Avec eux, nous avons pu identifier les cibles, les segments et leur profondeur, et nous avons validé mon intuition de départ sur le multi-segments. Erdyn n’a pas été dans une approche classique de segmenter un seul marché, mais de partir du constat du multi-marchés et de hiérarchiser, structurer et travailler sur notre positionnement. Ensuite, nous avons continué l’analyse avec Unitec.

Qu’avez-vous appris de cette phase du projet ? 

L’analyse du marché et la compréhension du besoin industriel nous ont fait changer de dimension. Nous avons interrogé des industriels pour bien comprendre leurs attentes. Nous pensions être créateurs et vendeurs de pigments intelligents. Or les industriels avaient déjà utilisé ce type de produits, mais ils perdaient du temps et de la qualité lors de la phase d’intégration dans leurs processus industriels.

Aujourd’hui, nous concevons et produisons des pigments que nous intégrons directement dans le produit fini, peinture ou encre, suivant le cahier des charges du client. Et ce pour plus de 10 secteurs : cosmétique, aéronautique, défense, santé… De nouveaux industriels font appel à nous tous les jours.

Pour voir plus de témoignages d’entrepreneurs accompagnés par Unitec, c’est par ici !
Toutes les semaines, retrouvez un témoignage d’entrepreneur sur nos réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn, Facebook).

Précédent