fbpx

Start-up Academy #4 | Conception : de la Recherche & Développement à la mise en production

EnglishFrançais
Précédent

Le programme Start-up Academy se poursuit avec le chapitre 4 portant sur la Recherche & Développement, essentielle dans la conception de votre produit ou service notamment dans la recherche de financements. Le plan R&D établi est en lien direct avec l’étude de marché et la réflexion stratégique sur la proposition de valeur (voir chapitre #2 et chapitre #3) permettant un retour du marché sur le priorités fonctionnelles.

PRINCIPES GÉNÉRAUX

Le mécanisme de l’innovation est identique quel que soit le niveau de complexité technologique ou technique. Les nouveaux modèles économiques de l’économie sociale et solidaire et les nouveaux services offerts via le numérique l’illustrent très bien. Ce mécanisme repose sur des cycles que l’on peut schématiser.

Ces itérations sont valables que l’idée de départ soit d’origine technologique (concept technologique pouvant être valorisé sur un marché – techno-push) ou partie d’un usage (issue d’un besoin de marché – market-pull). La différence est que le projet issu du marché aura identifié les besoins mais pas nécessairement la manière d’y répondre, alors que le projet techno-push a par définition un embryon de produit, mais pas toujours de vision sur les marchés applicatifs. Hormis cette nuance, le projet d’entreprise innovante suivra sensiblement les mêmes étapes.

Quelques définitions

La POC (Preuve de Concept), première étape avant un MVP puis un prototype fonctionnel, est un facteur déterminant du projet innovant sans lequel celui-ci ne prend pas corps. Personne ou presque ne finance un projet sans un minimum de visibilité – par exemple en biologie, montrer la réussite d’une expérience in vitro, en industrie présenter de premières simulations 3D. Du point de vue technique, elle permet de lever des verrous structurels importants. Du point de vue marché, elle permet de valider l’appétence des utilisateurs. Dans le domaine numérique, la POC permet également de valider un intérêt pour la proposition de valeur.

• Le MVP (Produit Minimum Viable) permet de tester rapidement un produit, une fonctionnalité, de procéder à des premières ventes avec un produit ou service simple, afin de collecter le plus rapidement possible des retours utilisateurs pour améliorer l’offre. La notion de MVP est issue et s’applique bien aux innovations numériques, qui ont des temps de développement et d’accès marché relativement courts permettant des itérations. Elle peut être compliquée à appliquer dans un environnement technologique (type Deeptech), mais ne doit pas être écartée : elle permet à des dirigeants techno-push de renoncer au « produit parfait » en réalisant que ce n’est pas ce que le marché attend, et de faire des économies.

Le Prototype est la première version fonctionnelle d’un produit. Intégrant des fonctionnalités validées par le MVP, il permet de consolider les relations avec les prospects par des tests « pilotes » (payants si possible) et d’avancer vers la pré-industrialisation et la compréhension des coûts associés. L’activité de R&D va progressivement laisser la place à une activité de production. Les phases suivantes (démonstrateur, présérie, série) marquent l’entrée de la société dans un mode industriel. Elles amènent d’autres enjeux, dont la maîtrise des coûts et les économies d’échelles liées à la montée en puissance de la production.

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

Au lancement de l’accompagnement, il est primordial de comprendre où en est le projet dans la conception de son produit ou service. En particulier, pour les projets technologiques, il faut comprendre le degré d’innovation, le positionnement concurrentiel et l’état d’avancement. Cela peut permettre de constater le chemin à parcourir pour aboutir à une POC ou à un prototype et le niveau de maturation technologique, et si besoin de retarder le projet de création d’entreprise ou de chercher d’autres sources de financement.

Le programme de Recherche & Développement

La R&D constitue souvent le cœur d’une entreprise innovante, en particulier si le projet nécessite des développements particuliers ou qu’il est issu de la recherche académique. Une grande partie des financements publics fléchés sur l’innovation sont alloués à des programmes de R&D précis et chiffrés. On parlera ici de projets à forte connotation technologique, cas d’école par excellence, mais les sciences sociales portent également de nombreux axes de recherche.

S’agissant de la Recherche & Développement d’une start-up innovante, deux questions se posent dès le démarrage :

Sur ces bases se construira le programme de développement R&D détaillé sur une période de 6 à 24 mois, ou plus si nécessaire selon la technologie d’appui, le produit ou service proposés.

Trois points structurants doivent être intégrés à la recherches & développement :

→ Le lien entre le programme de Recherche & Développement et le projet d’entreprise d’une part. Le programme technique ne vit pas « hors sol », son contenu doit être confronté aux résultats de l’étude de marché. Certains développements critiques peuvent avancer en amont ou en parallèle de l’étude de marché, mais la réflexion stratégique sur la proposition de valeur doit être finalisée avant d’enclencher tout développement supplémentaire : le retour du marché peut modifier les priorités de développement en termes de fonctionnalités.

→ Le financement d’autre part. L’aide publique à l’innovation est très majoritairement destinée à soutenir les programmes de Recherche & Développement mais, si elle peut représenter jusqu’à 50 % d’un programme, elle finance rarement la totalité. Certaines dépenses peuvent ne pas entrer dans l’assiette (comme sur le réglementaire). Par ailleurs, l’aide est positionnée en général sur des lots techniques aboutissant à un livrable structurant du projet (validation de la faisabilité technique, développement du MVP…). Cela impose de structurer un programme de financement suffisamment souple du point de vue trésorerie, pour ne pas se retrouver à l’arrêt en attendant de trouver les fonds permettant de lancer la phase suivante.

→ Le plan produit, qui est à détacher du plan R&D. En effet, le plan produit est ce qui est visible pour le client en termes de fonctionnalités, de design ou de version. Le plan R&D lui, est la résultante de ce plan qui explique les étapes ou les blocs techniques et technologiques pour arriver aux différents produits attendus par les clients.

Toutes les semaines, retrouvez un épisode de Start-up Academy sur nos réseaux sociaux (TwitterLinkedInFacebook).
Revenir au programme de diffusion ici. 

Précédent