fbpx

Les thérapies digitales : c’est quoi ?

EnglishFrançais
Précédent

Dans le cadre de notre service de veille, Unitec vous propose régulièrement des ensembles d’articles thématiques pour décrypter les grands sujets de l’innovation. Cet article, rédigé par Alexandre BERTIN, est le premier d’une série de veille dédiée aux thérapies digitales :

  1. C’est quoi les thérapies digitales
  2. Panorama des solutions de thérapies digitales
  3. Enjeux des thérapies digitales et cadre réglementaire

C’est quoi les thérapies digitales ? [1/3]

Les thérapies digitales ou “thérapies numériques” (en anglais “Digital Therapeutics” ou DTx) peuvent être définie comme l’utilisation d’outils numériques à des fins thérapeutiques.

Pour être classées thérapies, ces solutions doivent être fondées sur des preuves scientifiques validées par les autorités de contrôle. C’est à dire avoir démontré un impact direct sur l’état d’une pathologie sans pour autant se substituer intégralement à un traitement médical classique.

Ces thérapies digitales utilisent des logiciels et des outils numériques nécessaires à :

Ainsi, les thérapies digitales complètent ou augmentent les bénéfices des thérapies traditionnelles.

Distinguer les thérapies digitales des applications de santé et de la médecine digitale

  1. Thérapies digitales : elles doivent faire l’objet d’études cliniques et être reconnues* comme moyen de traitement notamment par l’intermédiaire de preuves de concept (ex : Lucine).
    *Cette reconnaissance par les autorités de santé leur permet d’intégrer le système de santé et, pour certaines d’entre elles, de bénéficier de remboursement par les assurances.
  2. Applications de santé : il s’agit ici des solutions orientées “bien-être” qui n’ont pas prouvé scientifiquement leur efficacité et ne peuvent être prescrites par des médecins.
  3. Médecine digitale* : ce sont les technologies qui interviennent dans le cadre de la santé du patient comme les plateformes de télémédecine (ex : Nomadeec by Exelus) ou les logiciels d’aide au diagnostic (ex : DESKI).
    *Les solutions de médecine digitale doivent être validées par les autorités compétentes mais ne sont pas considérées comme traitement médical.

 

Photo de mise en situation de la solution de réalité augmentée Nomadeec by Exelus

Solution de médecine digitale, la plateforme mobile Nomadeec by Exelus intègre la réalité augmentée au travers d’un casque Microsoft HoloLens.

 

“32 milliards de dollars de revenu pour le marché des DTx en 2024”

selon l’étude du Juniper Research réalisée mi 2019

Celle nouvelle approche de la santé connaît un développement spectaculaire et représente déjà un marché estimé à 2,2 milliards de dollars. Marché qui devrait évoluer de manière exponentielle et représenter 32 milliards de dollars de revenu à l’horizon 2024 selon une étude du Juniper Research.

Un rapport qui pointe que les DTx relatives au diabète et à l’obésité seront celles qui tireront le marché avec près de 19 milliards de revenus en 2024. Deux maladies vues comme des “bombes à retardement” par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Par ailleurs, les solutions de thérapies digitales croitront d’autant plus vite pour les maladies chroniques mal traitées par le système de santé actuel comme la sclérose en plaques, l’endométriose ou les troubles neurologiques par exemple. Des maladies qui entraînent souvent une détérioration de la qualité de vie des patients et sont à l’origine de nombreuses complications graves, d’invalidités et de souffrances physiques et morales.

Liste de pathologies concernées par les DTx, extrait du site web de la société Lucine.

 

 

On peut distinguer deux grandes familles de thérapies digitales couvrant un large spectre de pathologies :

Les solutions combinées à des traitements médicamenteux

On retrouve les capteurs (permettant de suivre l’observance thérapeutique), les algorithmes de dosage, les applications accompagnant la gestion des effets indésirables…

 

Les solutions indépendantes utilisées seules ou en complément d’un traitement médical

Les algorithmes d’analyse des symptômes, programmes de réalité virtuelle pour prendre en charge la douleur, thérapies comportementales en ligne ou jeux vidéo pour traiter des troubles neurologiques ou comportementaux

 

 


Précédent